Sexologue, sexothérapeute, conseil en sexualité, 78, 92, 95, yvelines, hauts de seine, val d'oise
Sexologue, sexothérapeute, conseil en sexualité, 78, 92, 95, yvelines, hauts de seine, val d'oise
SEXOLOGUE SEXOTHÉRAPEUTE CONSEIL EN SEXUALITE Sur rendez-vous au 06 10 18 20 96
SEXOLOGUESEXOTHÉRAPEUTECONSEIL EN SEXUALITE Sur rendez-vous au 06 10 18 20 96

Troubles sexuels masculins : trouble de l'orgasme

L'orgasme est un moment de la réponse sexuelle qui intervient au paroxysme de l'excitation. En d'autres mots, c'est le point culminant du plaisir et de l'excitation sexuels. C'est le moment où des secousses cloniques accompagne l'éjaculation. Les secousses cloniques à la fréquence de 0,8 secondes sont accompagnées de décharges d’ocytocine, qui est l’hormone liée à l’attachement.

 

L’orgasme à une qualité, une intensité et une durée très variable selon les individus d’une part, et chez le même individu, d’une expérience à l’autre d’autre part. L'intensité du plaisir orgasmique est également variable, quelquefois peu intense, souvent bref.

Trouble de l'orgasme : anorgasmie, dysorgasmie

D'après le DSM IV, le trouble de l'orgasme est l'absence ou le retard persistant ou répété de l’orgasme après une phase d’excitation sexuelle normale, lors d’une activité sexuelle que le clinicien juge adéquate en intensité, en durée et quant à son orientation, compte tenu de l’âge du sujet.

 

Orgasme et éjaculation ne sont pas synonymes même si ils sont en général simultanés.

 

On peut en effet observer :

 

  • Un orgasme sans éjaculation : les yogis qui pratiquent le Yoga Tantra (yoga sexuel) essaient de retarder l’éjaculation dans des rapports sexuels immobiles qui peuvent durer des heures. On peut aussi l’observer quand il y a suppression de la phase d’émission, sans altération de la phase d’expulsion qui se fait alors à vide (atteinte neurologique).
  • une éjaculation rétrograde (chez les patients opères de la prostate, les antidépresseurs tricycliques…)

 

Les causes :

 

les causes physiologiques :

 

  • maladies aiguës ou chroniques (diabète, alcoolisme),
  • interventions chirurgicales (au niveau de la prostate, du périnée, du rectum),
  • traumatismes divers du rachis (paraplégie) ou du crâne (avec ou sans coma),
  • affections neurologiques (neuropathies périphériques, polynévrites, maladie de Parkinson…),
  • affections psychiatriques (épisode dépressif…),
  • infections diverses, notamment MST,
  • prises médicamenteuses régulières : neuroleptiques, certains antidépresseurs comme la Clomipramine (Anafranil*), les sérotoninergiques (Fluoxétine, Fluvoxamine, Paroxétine…), les IMAO qui peuvent aller jusqu’à bloquer l’éjaculation.
  • style de vie: tabac, sport…

 

Les causes psychiques : 

 

Le premier organe sexuel est le cerveau et encore plus pour l’orgasme qui est un phénomène surtout cérébral. Les anorgasmies masculines ont souvent une origine psychologique. Lors des études réalisées, les causes souvent rapportées sont la peur de souiller la partenaire, le peu d'intérêt pour sa partenaire, le complexe de la mère et de la putain (l'homme n'arrive pas à donner à sa partenaire le rôle d'objet sexuel et éprouve un sentiment de culpabilité vis à vis de ses fantasmes excitatoires), la crainte d'une grossesse, la culpabilisation de la masturbation et du plaisir sexuel, l'homosexualité refoulée, mal être avec la sexualité de couple, préférence pour la masturbation... 

 

On rencontre aussi des personnes chez qui l’anorgasmie est l’absence plus ou moins complète de mentalisation ou de fantasmatisation, de rêves autour de la sexualité. L' imaginaire érotique est déficient (cela peut-être pour des raisons d'éducation stricte ou rigide, de relation à la mère, d'éducation religieuse stricte, de manque d'intimité... ) et il n'y a pas de place pour l'auto-érotisme.

 

Dans un certain nombre de cas (anorgasmie masculine primaire qui a toujours existé), on constate des maladies mentales chroniques graves : névroses obsessionnelles, états-limites, psychoses (schizoidies, schizophrénies, paranoïas), des troubles de la personnalité, des paraphilies, des malformations, des atteintes neurologiques.

 

L’anorgasmie psychologique est volontiers sporadique, situationnelle. Un orgasme peut survenir dans certaines circonstances notamment lors d’activités sexuelles sans pénétration (par exemple lors de la masturbation). De même, des éjaculations peuvent survenir la nuit (pollutions nocturnes).

 

Les conflits conjugaux :

 

Dans un couple, les conflits sont inéluctables et volontiers transposés sur le plan sexuel. Les troubles sexuels peuvent alors devenir l'expression d'un sabotage (conscient ou non) et de trouble de l'excitation : lutte pour le pouvoir, niveau d'intimité incompatible, délimitation du territoire conjugal et espaces de liberté...

 

Le vieillissement :

 

L'âge influe de manière importante sur la sexualité, de sorte que l'intensité et la qualité de la réaction sexuelle varient considérablement au cours des diverses étapes de la vie. Les effets de l'âge illustrent parfaitement l'interaction complexe des facteurs physiologiques et psychologiques.

 

L'âge affecte différemment les réactions sexuelles. Masters et Johnson (deux sexologues des années 50) ont établi que chez l'homme, c'est l'orgasme qui est le plus touché.

 

Même s'il n'est plus capable d'avoir des orgasmes aussi intenses et multiples que dans sa jeunesse, un homme de 80 ans peut parfaitement connaître occasionnellement l'orgasme et parvenir à des érections fréquentes et agréables lorsqu'il est efficacement stimulé.

Des infos, des actualités dans le domaine de la sexualité :

Retrouvez moi sur FACEBOOK

Retrouvez moi sur GOOGLE+

sexologue, sexothérapeute, consultation - troubles sexuels - problèmes sexuels "La Valse" Camille Claudel

Jeunes adultes - adultes - couples

Consultation en sexologie : 

Troubles sexuels, dysfonctions sexuelles, enrichir sa connaissance et améliorer l'entente sexuelle

 

POUR PRENDRE RENDEZ-VOUS DES MAINTENANT AVEC UN SEXOLOGUE, cliquez ici

Corine POIRET

Sexologue

 

UNIQUEMENT SUR RENDEZ VOUS :

 

DU LUNDI AU VENDREDI

DE 10 h à 20 h

ET LE SAMEDI 

DE 14 h à 19 h

 

AU : 06 10 18 20 96

ou par  mail : 

contact@cabinet-sexologue.fr

 

Adresse du cabinet de sexologue :

22, rue du général Leclerc

78420 Carrières sur Seine

cabinet de sexologue, sexothérapeute F. Lord Leighton. Le pêcheur et la sirène

Actualités

Expos